lien littérature de jeunesse

Aller en bas

lien littérature de jeunesse

Message  carocarton le Sam 4 Oct - 15:50

Le lien suivant me semble intéressant pour avoir un aperçu de la littérature de jeunesse :
http://savoirscdi.cndp.fr/Fonds/AideAuChoix/chouvy/Chouvy.htm
Je ne serai pas là lundi mais souhaite vous faire part de deux ouvrages de Lois Lowry, auteure américaine.
'Le passeur' et 'l'Elue'.
Ces deux romans ont pour toile de fond une société autoritaire gérée par un conseil.
Le rôle de chacun est déterminé par ses origines sociales et n'offre pas d'évolution, (l'élue) ou déterminé en fonction du choix du Conseil des Sages (appariement homme femme, profession, attribution d'enfants. 'le passeur'). Ces deux romans explorent entre autres, et chacun par une entrée différente, les thèmes de la mémoire, de l'eugénisme, et de la citoyenneté. Chaque protagoniste aura à opérer une prise de conscience et devenir acteur de sa propre vie et de sa société.

Excuser l'absence de notice en bonne et due forme.
Voici les résumés:
Lois lowry : 'le passeur' :
Jonas est bientôt un 'douze ans' . A ce titre, il recevra son attribution professionnelle et entrera en formation. Que lui réserve le grand conseil, lui qui n’a aucun talent particulier ? A sa grande surprise, il se voit attribué la fonction de 'dépositaire de la mémoire'. Le vieil homme qu’il rencontre pour sa formation est au bord de l’agonie, et pour cause dans cette société déshumanisée, où chacun doit raconter ses rêves le matin et relater ses sentiments chaque soir, la charge de la mémoire collective incombe à lui seul. Le grand Conseil se charge de tout : apparier les couples, délivrer les enfants et élargir les plus faibles… Jonas doit recevoir par apposition des mains tous les souvenirs, les plus doux comme les plus insurmontables et perçoit peu à peu la monstruosité de la société qui l’entoure, en particulier le secret de l’élargissement. Avec la bénédiction de son maître, Jonas procédera à une douloureuse rétribution des souvenirs et sauvera Gabriel jeune enfant non encore attribué, promis à l’élargissement,.
Un magnifique plaidoyer entérinant la nécessité de la mémoire dans l’exercice de l'esprit critique, amenant subtilement les différents concepts soulevés. Le style très factuel dans un premier temps, nous plonge dans la froideur de cette société qui prendra vie à la faveur du courage de Jonas.

Lois Lowry : « l’Elue »
Kira vient de perdre sa mère. La voilà orpheline. Que fera-t-elle avec sa mauvaise jambe ? Est-elle promise au Champs, à la merci des bêtes féroces, comme le souhaiterait Vandara, la mauvaise voisine, pour qui cette petite ne sert à rien ?
Kira sera finalement sauvée par le Conseil : elle a « le don ». De ces doigts sortent de magnifiques broderies, sans qu’elle ait jamais eu à apprendre. Elle fera la connaissance au palais du conseil, sa nouvelle demeure, de Thomas, sculpteur, et de la très petite Jo dont la voix cristalline les émerveillent le jour et les pleurs hantent leurs nuits. Tous trois se rendent à l’évidence : leurs parents ont été évincés afin que les dons de leurs enfants soient exploités par le Conseil, lors du Grand Rassemblement. Décideront-ils de servir le conseil ou d’écrire leur vie et celle de leurs concitoyens par le biais de leurs dons respectifs ? Un récit magnifique nous rappelant par un biais poétique que chacun est maître de son destin.

carocarton
Mordu du clavier
Mordu du clavier

Messages : 45
Date d'inscription : 29/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum